Nouvelles

Éditoriaux
10 mai 2018
Promouvoir et protéger la démocratie au Collège
Un important moment dans la vie démocratique du Collège commence aujourd’hui : le lancement du processus électoral des administrateurs de la région de la Métropole, qui se déroulera jusqu’au 3 octobre prochain.
Éditoriaux
28 mars 2018
La Loi 11 et ses impacts sur l’admission à la profession
Dans cet éditorial, le Dr Charles Bernard fait un survol des principaux impacts de la Loi 11 sur l'admission à la profession et rappel que le Collège s’applique à traiter les demandes en cette matière avec rigueur et impartialité.
Éditoriaux
27 février 2018
Loi 11 : la question de la cotisation
La cotisation à l’ordre professionnel a toujours été une question sensible. Du point de vue du membre, quel intérêt y a-t-il à payer une organisation dont la mission est de contrôler son exercice?
Éditoriaux
14 février 2018
Rendez-vous le 2 novembre…
Le secrétaire du Collège présente de nouveaux changements importants concernant la tenue de l'assemblée générale annuelle de l'ordre.
Éditoriaux
30 janvier 2018
Un nouveau modèle de gouvernance pour le Collège
Le 8 juin 2017, le gouvernement du Québec sanctionnait la Loi modifiant diverses lois concernant principalement l’admission aux professions et la gouvernance du système professionnel (Loi 11) obligeant ainsi l’ensemble des ordres professionnels à se conformer à de nouvelles exigences en matière de gouvernance.
Éditoriaux
16 janvier 2018
Dessine-moi un Collège… (la suite)
En novembre 2017, était publié un premier éditorial du secrétaire du Collège sur les attentes quant au rôle que doit jouer le Collège et les moyens dont il dispose pour remplir sa mission. Ce deuxième éditorial aborde les changements importants auxquels fera face le Collège au cours des prochaines années, plus particulièrement en 2018
Éditoriaux
29 novembre 2017
Dessine-moi un Collège...
On attribue beaucoup de pouvoir au Collège des médecins et les attentes à son égard sont élevées. Cependant, à l’instar de tous les ordres professionnels, ses pouvoirs de régulation sont limités à ses membres et aux futurs membres en formation. Ils se résument à l’agrément des programmes de formation, à l’admission à la profession, à l’inspection professionnelle et aux enquêtes.
Éditoriaux
22 août 2017
Faire valoir ses droits, c'est bien. Mais assumer ses responsabilités, c'est mieux!
Nous vivons dans une société de droit, une société dans laquelle tous réclament le respect plein et entier de leurs droits fondamentaux et les médecins ne font pas exception à la règle.
Éditoriaux
12 mai 2017
Ce n'est pas moi, c'est l'autre
La lecture de décisions récentes rendues par le conseil de discipline met en lumière une hausse des plaintes de patients concernant des retards inacceptables visant le suivi et la prise en charge des résultats d’examen...
Éditoriaux
10 mai 2017
Vers la mort à la carte?
Le ministre de la Santé et des Services sociaux a annoncé récemment une réflexion pour évaluer l’opportunité d’élargir la portée de la loi concernant l’aide médicale à mourir; il semble en effet que nous en soyons déjà rendus à vouloir en assouplir les critères d’accès...
Éditoriaux
15 février 2017
Le Collège peut-il être partout?
Soyons réalistes : malgré toute notre bonne volonté, notre intérêt pour les questions liées à la santé et notre empathie envers les patients, nous devons nous concentrer sur notre mandat...
Éditoriaux
7 février 2017
La médecine n’est pas un commerce!
Des cas d’utilisation inappropriée des ressources financières du système québécois de santé et de services sociaux ont récemment été révélés sous les projecteurs de l’actualité.
Éditoriaux
14 décembre 2016
Droit de prescrire des infirmières
Le Collège constate avec regret que les infirmières affichent très peu d’intérêt pour le droit de prescrire de manière autonome. De fait, au 30 novembre 2016, seulement 2 928 infirmières s’en sont prévalues...
Éditoriaux
31 octobre 2016
Les inconduites sexuelles : toujours tolérance zéro
Pour un réel changement, le Collège propose au gouvernement de rehausser la sanction minimale pour les inconduites sexuelles à une période de radiation de cinq ans, comme c’est le cas en Ontario.
Éditoriaux
19 octobre 2016
Soyons attentifs
Nous vivons à une époque effervescente où les facteurs de distraction sont nombreux et envahissants, auxquels s’ajoute la complexité de l’environnement de travail et des nouvelles technologies...