11 MARS 2022

Le temps de la solidarité, ici et ailleurs

PARTAGER

Depuis le 24 février, les yeux du monde entier sont rivés sur le terrible conflit qui secoue l’Ukraine. Nos pensées vont à ces hommes, femmes et enfants directement touchés par cette guerre. Notre compassion s’exprime aussi envers leurs proches, ici au Québec, qui vivent d’insoutenables moments d’inquiétude. Bien que les victimes soient déjà trop nombreuses, nous espérons une fin imminente à cette crise.

Pour l’instant, les gestes de solidarité demeurent nos meilleures armes pour soutenir le peuple ukrainien. Une mobilisation extraordinaire se déploie à l’échelle planétaire, et la communauté médicale québécoise en fait partie. Mentionnons l’équipe de l’Université McGill qui a fourni en moins de 24 heures une série de tutoriels vidéo pour soutenir les médecins ukrainiens appelés à soigner des personnes gravement blessées. D’autres font preuve d’un courage remarquable et choisissent même de se rendre en zone de guerre pour prêter main-forte.

Et nous, que pouvons-nous faire? À notre échelle, dans nos milieux respectifs, quelle goutte d’eau pouvons-nous apporter à cette vague de solidarité? Que ce soit par un don à la Croix-Rouge ou à Médecins sans frontières, par le don de matériel médical ou par du soutien offert à une personne touchée par la situation, chaque geste compte. Soyons d’une grande générosité!

En mémoire des victimes de la COVID-19

En ce 11 mars, Journée de commémoration nationale des victimes de la COVID-19, nos pensées vont également à toutes ces personnes qui ont perdu un être cher au cours des deux dernières années, souvent dans des circonstances extrêmement difficiles. La pandémie aura laissé des séquelles dans nos vies, certaines plus profondes que d’autres. Continuons d’offrir du réconfort à ces parents, enfants, amis, collègues, qui ressentent encore vivement cette douleur.

Aujourd’hui, prenons toutes et tous un temps d’arrêt pour nous souvenir des victimes et pour rendre hommage à celles et ceux qui ont travaillé sans relâche pour sauver des vies au cours de ces deux années. La fatigue pandémique est encore bien présente. Certaines blessures, physiques et morales, mettront du temps à guérir. Il faudra de la patience et beaucoup d’écoute, mais nous nous relèverons de cette pandémie.

Aux côtés de la vice-présidente de notre Conseil d’administration, la Dre Nathalie Saad, j’ai enregistré un message vidéo pour marquer cet anniversaire. Je vous invite à le partager.

Cordialement,

Mauril Gaudreault, M.D.