Le Collège poursuit l’ensemble de ses activités à distance pendant la pandémie. Les visiteurs sont admis sur rendez-vous seulement.
Consultez la page Nous joindre pour connaître nos heures d’ouverture et nos coordonnées.
29 MARS 2021

Message du Collège des médecins au Gouvernement du Québec

PARTAGER

Dr Mauril GaudreaultLe rôle du Collège des médecins du Québec (CMQ) est de protéger le public et de veiller à ce que soient fournis des soins de qualité. Nous nous exprimons ainsi sur des enjeux en lien avec la santé des Québécois.

C’est pourquoi nous avons choisi de diffuser samedi matin un message sur les médias sociaux, comme nous l’avions précédemment fait pour les voyages non essentiels à l’étranger en décembre 2020, et pour l’usage de la Colchicine en janvier dernier.

Vendredi, le Dr Gaston De Serres de l’INSPQ faisait état de ses préoccupations quant à la montée des variants en regard du rythme de la vaccination : 

« L'augmentation des cas de variants [...] signifie que le niveau actuel d'application des mesures de prévention est insuffisant pour contenir leur transmission et maîtriser l'épidémie, du moins jusqu'à ce qu'une très grande proportion de la population québécoise soit vaccinée. »

Nous entendons bien actuellement que les citoyens sont préoccupés, les médecins aussi, par les signaux d’alarme et l’avis des experts en regard de l’allègement de certaines mesures sanitaires, dont le retour en classe à temps plein des étudiants du secondaire en zone rouge. Nous demandons au gouvernement d’en tenir compte et de reconsidérer l’allègement prévu, en regard des récentes données.

Le message diffusé par le CMQ sur ses plateformes Twitter et Facebook se lisait comme suit : 

« Compte tenu de l’évolution récente de la pandémie, le CMQ demande au gouvernement de reconsidérer l’allègement des mesures sanitaires, pour tenir compte des signaux d’alarme et de l’avis de nombreux experts. »

Nous sommes conscients des choix difficiles auxquels le gouvernement fait face et de son souci que les mesures sanitaires soient respectées par les citoyens, puisque la lutte à la COVID-19 en dépend largement d’ici à ce que l’ensemble des Québécois soient vaccinés.  

Nous assurons le gouvernement que nous voulons contribuer avec cohérence, en s’appuyant sur l’avis des experts et de la science.

Mauril Gaudreault, M.D.
Président, Collège des médecins du Québec