Le Collège poursuit l’ensemble de ses activités à distance pendant la pandémie. Les visiteurs sont admis sur rendez-vous seulement.
Consultez la page Nous joindre pour connaître nos heures d’ouverture et nos coordonnées.
11 MARS 2021

Bilan d'une année de pandémie : la parole est à nos 28 729 médecins et résidents en médecine

PARTAGER

Dr Mauril GaudreaultEn ce jour de commémoration nationale, l’heure est au recueillement et à la solidarité.

À 13 h, nous avons été des milliers à observer une minute de silence en hommage aux victimes de la COVID-19. Un rituel chargé d’émotion, nécessaire pour panser nos blessures individuelles et collectives.

Les douze derniers mois nous ont secoués de mille et une façons, et nous n’avons pas fini d’en mesurer les impacts sur nos vies. Certains ont perdu des êtres chers, sans pouvoir leur tenir la main une dernière fois. D’autres ont vécu de profonds bouleversements dans leur dynamique familiale ou leurs conditions de travail. Certains collègues ont contracté le virus et ont vécu dans l’anxiété de contaminer des proches. D’autres sont inévitablement « tombés au combat », en proie à l’épuisement. Et des collègues ont aussi péri. 

Un sondage important 

Et vous, qu’avez-vous ressenti, expérimenté ou appris durant cette année? Quels ont été les impacts sur votre vie personnelle et professionnelle, sur votre santé mentale? Quelles leçons faut-il en tirer? Le Collège donne la parole pour la première fois à l’ensemble des 28 729 médecins et résidents, dans le cadre d’une très large consultation qui nous permettra de saisir votre expérience de la dernière année et de connaître votre position sur certains enjeux en santé. Les résultats seront partagés et orienteront les décisions et les actions du Collège. Accédez au sondage ici

Donnons l’exemple 

Sur le terrain, des membres de divers ordres professionnels participent actuellement au vaste effort de vaccination à la grandeur du Québec. Nous saluons cette interdisciplinarité, cet engagement.  

Mais dans la population, des résistances à la vaccination semblent nourries par le fait que du personnel soignant ait refusé de se faire vacciner dans certains établissements. Ces personnes deviennent malheureusement un facteur de risque pour leurs collègues, leurs patients ainsi que leurs proches. 

La science nous a fourni des armes pour lutter contre cette pandémie, et contre la désinformation. Si les soignants ont été nos phares durant cette année de pandémie, les scientifiques sont nos piliers. 

Donnons l’exemple, faisons-nous vacciner, maintenant.

Mauril Gaudreault, M.D.
Président, Collège des médecins du Québec