SEPTEMBER 21, 2022

Rappel important : modes de transmission électroniques d’une ordonnance pharmacologique

SHARE

Le Collège des médecins a récemment été informé que certains médecins transmettaient directement à leurs patients des ordonnances pharmacologiques à partir d’une messagerie sécurisée, notamment celle en lien avec leur DME (dossier médical électronique). Ces médecins demandaient ensuite aux patients de récupérer leurs documents sur le portail sécurisé, de les imprimer, puis de les apporter à la pharmacie.

Cette façon de faire pose problème, puisqu’elle ne permet pas d’assurer :

  • L’unicité de l’ordonnance : des patients peuvent en imprimer plusieurs copies et faire exécuter l’ordonnance à plus d’une reprise.
  • Son authenticité : le pharmacien ne peut authentifier la signature du médecin, car celle-ci n’est pas une signature numérique accompagnée d’un certificat de validité.
  • Son intégrité : le patient peut modifier le document avant de l’imprimer.

Ne pouvant donc s’assurer de leur conformité, les pharmaciens devraient refuser d’exécuter ces ordonnances.

De plus, bien que l’utilisation d’un portail sécurisé permette la transmission sécuritaire de documents aux patients, les médecins ne sont pas autorisés à utiliser ce type d’outil pour transmettre une ordonnance pharmacologique.

En attendant la mise en place du système Prescription-Québec par le ministère de la Santé et des Services sociaux, toutes les transmissions électroniques d’ordonnances pharmacologiques doivent être acheminées à la pharmacie choisie par le patient, en utilisant l’une des modalités décrites dans la fiche Comment transmettre une ordonnance pharmacologique au pharmacien après une téléconsultation?, produite par le CMQ.

Pour plus d’informations, consultez la page Télémédecine de notre site Web.