JULY 17, 2018

Nouvelle règlementation sur les médicaments et les soins oculaires en optométrie

SHARE

Suivant la nouvelle règlementation qui entrera en vigueur le 19 juillet prochain, les optométristes du Québec pourront contribuer davantage à rendre accessible à la population les soins de première ligne requis pour le traitement de divers problèmes oculaires.

Il s’agit là de l’aboutissement des travaux conjoints entrepris par l’Ordre des optométristes du Québec et le Collège des médecins du Québec depuis 2013, avec la contribution de l’Office des professions du Québec, en vue de permettre une collaboration accrue entre les optométristes et les médecins, dont les ophtalmologistes, dans le traitement et le suivi de diverses conditions oculaires.

À titre de rappel, c’est depuis 2003 que les optométristes du Québec sont autorisés à administrer et à prescrire des médicaments et à dispenser des soins pour le traitement de certaines conditions oculaires. La nouvelle réglementation fait en sorte que les optométristes qui détiennent un permis actualisé bénéficieront d’un cadre d’intervention plus autonome pour le traitement de certaines conditions oculaires et d’un élargissement du droit de prescrire des gouttes ophtalmiques et d’autres médicaments, dont certains médicaments oraux.

Ils pourront ainsi réaliser plus efficacement les activités suivantes :

  • Dispenser les soins oculaires suivants :
    • Extraction de corps étrangers de la surface de l’œil et les soins complémentaires requis
    • Occlusion des points lacrymaux
  • Traiter la kératite infiltrative
  • Traiter l’uvéite antérieure
  • Traiter les atteintes herpétiques suivantes :
    •  Herpès simplex
    • Zona ophtalmique
  • Traiter le glaucome primaire à angle ouvert

Le Guide de collaboration entre optométristes et médecins sera accessible prochainement sur le site Web du Collège des médecins. Ce guide viendra préciser, dans une perspective clinique et de collaboration interprofessionnelle, certaines des conditions et modalités de mise en œuvre des activités de l’optométriste en matière d’évaluation, de traitement et de suivi de diverses atteintes oculaires.

De plus, afin de soutenir les pratiques associées aux activités décrites dans ce guide, de répondre aux interrogations nouvelles et d’assurer la collaboration optimale entre optométristes et médecins, un comité de vigie interordres OOQ­-CMQ, composé de représentants de patients ainsi que des deux ordres professionnels, sera créé par le Conseil d’administration et amorcera son mandat au cours de l’automne.