JUNE 10, 2022

Cap sur Québec

SHARE

Ce week-end à Québec, le Collège des médecins accueille la Fédération des ordres des médecins du Canada (FOMC) qui y tient son congrès annuel. La FOMC veut permettre aux ordres professionnels des médecins, comme le nôtre, de discuter de préoccupations communes.  

L’une d’elles est le racisme systémique, particulièrement à l’endroit des communautés autochtones. On se rappellera que le Collège a pris fermement position contre le racisme systémique et reconnu le Principe de Joyce à la suite du décès tragique de Joyce Echaquan. 

Le Collège est le coorganisateur du congrès et a notamment proposé que les participants entendent deux conférenciers sur les questions autochtones : la sénatrice Michèle Audette, membre de la Commission de vérité et réconciliation, ainsi que le journaliste et auteur Michel Jean. 

De plus, des rencontres bilatérales se dérouleront pendant le congrès afin de permettre aux 13 ordres des médecins d’échanger sur des problématiques locales et nationales.

175 ans d’histoire 

Au terme de ce congrès, le Collège tiendra un premier événement soulignant ses 175 ans d’histoire. L’événement aura lieu lundi prochain au Séminaire de Québec, lieu symbolique où fut fondée la première faculté de médecine francophone en Amérique au 19e siècle. Il regroupera plusieurs invités, sur place et en mode virtuel, dont les ministres fédéral et québécois de la Santé, Jean-Yves Duclos et Christian Dubé, et la ministre responsable de l’application des lois professionnelles, Danielle McCann. 

Nous en profiterons pour lancer la nouvelle édition du livre Histoire du Collège des médecins du Québec, qui sera par la suite offert à tous nos membres. Les médecins peuvent commander leur exemplaire, en version papier ou numérique, un peu plus loin dans la présente infolettre. 

Lors de cet événement, l'historien Denis Goulet, auteur de ce livre, sera interviewé par Bernard Derome et abordera certains faits marquants de cette riche histoire. On peut les entendre tous les deux dans les trois premiers épisodes du balado 175 ans d’histoire, accessible ici.  

Un autre événement spécial commémorant notre histoire se tiendra à Montréal en septembre, à la même période où fut tenue la toute première séance du conseil du Collège des médecins en… 1847.

Projet de loi no38 sur l’aide médicale à mourir

La session parlementaire à Québec se termine aujourd’hui sans que les élus se soient entendus sur les dispositions des demandes anticipées d’aide médicale à mourir (AMM), un concept qui n’aurait eu force de loi que lorsque le Code criminel aurait été amendé, en 2023 au plus tôt.  

Alors qu’on étudie de nouvelles avenues pour les soins de fin de vie, qui ne seront pas accessibles de sitôt, des dispositions actuelles du Code criminel permettraient déjà aux Québécoises et aux Québécois ayant un handicap neuromoteur d’avoir accès à l’AMM pour soulager des souffrances jugées inapaisables. Ce soin est pourtant accessible partout ailleurs au pays. 

Nous continuerons de militer pour l’élargissement de l’accès à ce soin de fin de vie et l’harmonisation des lois existantes, au profit des patients. Il ne peut y avoir deux lois pour une même souffrance.

Suite de la tournée

Je prolongerai de quelques jours mon séjour dans la Capitale-Nationale pour poursuivre ma visite des pôles de soins de santé. Du 14 au 17 juin, je serai entre autres de passage au CHUQ et à la Faculté de médecine de l’Université Laval, à la rencontre des médecins, des patients et de la relève. Vous pourrez lire le compte rendu de cette étape de ma tournée la semaine prochaine!

C’est toujours un plaisir de recevoir vos commentaires, n’hésitez pas à m’écrire

Cordialement,

Mauril Gaudreault, M.D.